Regroupement du CN avec le Kansas City Southern | Continent Connecté
KCS Logo

Continent Connecté

Plus Sûr. Plus Rapide. Plus Propre. Plus Fort.

Regroupement du CN avec le Kansas City Southern

Le CN et le KCS concluent une entente définitive de fusion en vue de créer le premier chemin de fer du 21e siècle, de réunir des réseaux très complémentaires au profit des clients et de favoriser la concurrence

L’opération devrait avoir un effet relutif sur le BPA dilué rajusté1 dans la première année complète suivant la prise de contrôle du KCS par le CN

Les synergies prévues au plan du BAIIA avoisinent les 1 G$ annuellement, dont une proportion importante devrait provenir de la conversion au rail de volumes de transport par camion sur les autoroutes et les routes principales, pour une meilleure efficacité énergétique à moindre coût

MONTRÉAL et KANSAS CITY, Mo. , 21 mai 2021 (GLOBE NEWSWIRE) -- Le CN (TSX : CNR) (NYSE : CNI) et le Kansas City Southern (NYSE : KSU) (« KCS ») ont annoncé aujourd’hui avoir conclu une entente définitive de fusion afin de créer le premier chemin de fer du 21e siècle.

Aux termes de l’entente, qui a été approuvée à l’unanimité par les conseils d’administration des deux entreprises, les actionnaires du KCS recevront 325 $2 par action ordinaire selon l’offre faite par le CN le 13 mai 2021, ce qui suppose une valeur totale de l’entreprise de 33,6 G$, y compris une dette présumée du KCS d’environ 3,8 G$. Les actionnaires du KCS recevront 200 $ en espèces et 1,129 action ordinaire du CN pour chaque action ordinaire du KCS, les actionnaires du KCS devant potentiellement détenir 12,6 % de l’entreprise une fois le regroupement achevé. Cela représente une prime implicite de 45 % comparativement au cours de clôture non affecté des actions du KCS le 19 mars 2021. Les détenteurs d’actions privilégiées du KCS recevront 37,50 $ en espèces pour chaque action privilégiée.

__________________
1 Le regroupement devrait accroître le BPA dilué rajusté du CN, à l’exclusion de l’amortissement supplémentaire lié aux opérations, au cours du premier exercice complet suivant l’acquisition du contrôle du KCS par le CN, et générer une relution à deux chiffres à la réalisation complète des synergies ultérieurement.
2 Sauf indication contraire, tous les montants sont exprimés en dollars US. Toutes les conversions entre les dollars canadiens et les dollars américains sont fondées sur un taux de change de 0,827 au 12 mai 2021. Selon le cas, les données sont fondées sur le cours de clôture des actions du CN à la Bourse de New York (NYSE), soit 110,76 $ au 12 mai 2021.

« Nous sommes ravis que le KCS ait accepté de se regrouper avec le CN pour créer le premier chemin de fer du 21e siècle. Je tiens à remercier les nombreux intervenants des deux entreprises qui ont appuyé massivement ce regroupement déterminant; nous sommes impatients de les faire profiter de la multitude d’avantages que leur procurera cette opération bénéfique pour la concurrence. Je suis convaincu qu’avec l’équipe expérimentée et talentueuse du KCS, nous relierons le continent de manière significative en favorisant la concurrence, en offrant plus de choix aux clients, en favorisant la protection de l’environnement et en créant de la valeur pour les actionnaires. »

- Jean-Jacques Ruest, président-directeur général du CN

« En tant que fournisseur de services de transport le plus axé sur les clients en Amérique du Nord, nous sommes ravis de ce regroupement avec le CN qui permettra aux clients d'avoir accès à de nouveaux services par transporteur unique, et ce, au meilleur rapport qualité-prix, et qui stimulera la concurrence entre les chemins de fer de classe 1. Les cultures de nos entreprises sont très proches et nous avons en commun un engagement envers la protection de l’environnement, la sécurité de l’exploitation, la fiabilité du service et l’excellence de la performance. Comme notre entreprise continentale élargie offrira des parcours complémentaires et une plateforme propice à la croissance des revenus, aux dépenses en immobilisations et à la création d’emplois, nous serons en mesure de réaliser les solides synergies de l’opération qui créeront de nouvelles occasions de croissance pour nos clients, nos employés, nos partenaires syndicaux, nos collectivités et nos actionnaires. »

- Patrick J. Ottensmeyer, président-directeur général du KCS

« Pour le CN, le KCS est le partenaire idéal afin de relier le continent et favoriser le commerce et la prospérité économique en Amérique du Nord. Nous sommes confiants dans notre capacité à obtenir les approbations réglementaires nécessaires et à mener à bien le regroupement avec le KCS, et nous attendons avec impatience ce regroupement pour ouvrir de nouvelles perspectives, offrir davantage de choix et devenir une entreprise plus forte. »

- Robert Pace, président du Conseil d’administration du CN

Une logique stratégique et financière convaincante

Crée le premier chemin de fer du 21e siècle. Le regroupement du CN et du KCS rehaussera davantage le profil de croissance supérieur de l’industrie du CN en reliant le corridor industriel de l’Amérique du Nord afin de créer de nouvelles options pour les expéditeurs et de nouvelles sources de revenus pour l’entreprise issue du regroupement. Le regroupement CN-KCS contribuera grandement à concrétiser les nombreux avantages que présente l’ACEUM en lui donnant tout son sens.

Réunit des réseaux très complémentaires au profit des clients et favoriser la concurrence. Le CN et le KCS créeront un chemin de fer plus sûr, plus rapide, plus propre et plus fort qui sera en position idéale pour offrir davantage d’options de services et de choix aux clients et ainsi appuyer la croissance d’une économie émergente fondée sur la consommation.

Favorise la concurrence. Ce regroupement donnera lieu à la création d’un parcours express reliant les États-Unis, le Mexique et le Canada et offrant des services sans rupture à propriétaire et exploitant uniques, et maintiendra l’accès à tous les points d’entrée existants pour améliorer le choix d’itinéraires et assurer une concurrence robuste sur le plan des prix.

Offre une valeur considérable aux actionnaires du KCS. La proposition du CN représente une prime implicite de 45 % pour les actionnaires du KCS, de même que la possibilité de participer à l’essor considérable de l’entreprise issue du regroupement. De plus, les actionnaires du KCS pourront recevoir la contrepartie de la fusion dès la clôture de la fiducie de vote du CN, qui devrait avoir lieu au deuxième semestre de 2021. En outre, ce regroupement permettra d’accroître considérablement les marchés potentiels totaux de l’entreprise; le CN et le KCS cibleraient des occasions de croissance représentant 8 G$ dans l’ensemble du réseau visé par l’ACEUM, qui connaît une croissance rapide.

Présente des synergies intéressantes et des indicateurs financiers pro forma. Le CN estime à l’heure actuelle que le regroupement pourrait donner lieu à des synergies du BAIIA avoisinant les 1 G$ annuellement, la vaste majorité de ces synergies provenant des occasions de revenus additionnels. Le CN prévoit que l’opération aura un effet relutif sur le bénéfice dilué par action rajusté dans la première année complète suivant la prise de contrôle du KCS par le CN.

Accélère l’innovation. Le CN et le KCS ont en commun une culture qui met l’emphase sur la sécurité, le service et la protection de l’environnement. Le CN apportera sa technologie d’avant-garde en matière de sécurité et son efficacité énergétique au réseau du KCS, ce qui permettra à l’entreprise issue du regroupement d’accélérer l’innovation et les investissements.

Comporte des avantages tangibles pour l’environnement. Le regroupement comporterait des avantages tangibles pour l’environnement, car il permettrait de détourner d’importants volumes de transport par camion vers le chemin de fer et d’assurer ainsi une meilleure efficacité énergétique à moindre coût. Le CN dispose de la capacité nécessaire pour retirer plus de 300 camions de la route pour chaque train marchandises supplémentaire. Comme les trains consomment quatre à cinq fois moins de carburant que les camions, l’entreprise issue du regroupement pourrait également réduire de 75 % les émissions de gaz à effet de serre (GES), ce qui permettrait aux collectivités situées le long du réseau du CN de respirer un air plus pur. Non seulement le transport par train plutôt que par camion, une conversion attendue, permettrait de réduire la congestion routière dans ces régions, mais cela empêcherait des milliers de tonnes de GES d’être émises dans l’atmosphère chaque jour.

Fait naître des opportunités pour les collectivités locales. Une fois l’opération conclue, le CN conservera son siège social à Montréal, au Canada, et établira à Kansas City, dans le Missouri, le siège social de l’entreprise regroupée aux États-Unis. Au Mexique, le siège social demeurera à Mexico et le centre d’exploitation à Monterrey. Le CN effectuera des investissements importants dans l’infrastructure dans des collectivités clés du nouveau réseau, y compris en Illinois, au Missouri, au Michigan, en Louisiane et au Texas, ce qui se traduira par plus de débouchés économiques et davantage d’emplois.

Financement

La portion en espèces de la contrepartie sera financée à même l’encaisse combinée à de nouveaux titres d’emprunt d’approximativement 19 G$. À la clôture de l’opération, et en supposant que la dette du KCS s’élève à approximativement 3,8 G$, nous prévoyons détenir des titres d’emprunt d’environ 33 G$, ce qui représente un ratio de levier de 4,5x le BAIIA pro forma de l’exercice 20213, et nous prévoyons maintenir une cote de crédit de première qualité. Compte tenu du ratio de change proposé et du dividende trimestriel actuel du CN de 0,615 $ CA par action du CN, les actionnaires du KCS devraient recevoir l’équivalent de 2,30 $ par action du KCS en dividendes annuels.

__________________
3 Représente le ratio capitaux empruntés rajustés/BAIIA rajusté exprimé sous forme de multiple dans l’hypothèse où la fiducie se termine à la fin de 2021.

Approbations et calendrier

Le CN et le KCS sont confiants dans leur capacité à obtenir les approbations réglementaires nécessaires, y compris l’approbation du Surface Transportation Board (« STB »), ainsi que de la commission fédérale de la concurrence économique (COFECE) et de l’institut fédéral des télécommunications (IFT) au Mexique.

Le CN a proposé une convention fiduciaire de vote classique. Quand les actionnaires du KCS auront approuvé l’opération et que les exigences de clôture habituelles auront été satisfaites, le CN acquerra les actions du KCS et les placera dans la fiducie de vote. Les actionnaires du KCS recevront la contrepartie de la fusion dès la clôture de la fiducie de vote du CN, qui devrait avoir lieu au deuxième semestre de 2021.

Le STB et d’autres organismes de réglementation doivent ensuite approuver la prise de contrôle du KCS par le CN. L’opération devrait se conclure au cours du deuxième semestre de 2022. Par la suite, le CN et le KCS amorceront le processus d’intégration afin de concrétiser les immenses avantages que le regroupement apportera à leurs intervenants.

Pour obtenir plus de renseignements au sujet de l’acquisition du KCS par le CN, veuillez visiter le site www.ContinentConnecte.com.

Conseillers
J.P. Morgan et RBC Marchés des Capitaux agissent en tant que conseillers financiers du CN, de même que Centerview Partners LLC. Cravath, Swaine & Moore LLP, Sidley Austin LLP, Norton Rose Fulbright LLP, Torys LLP, Agon et Stikeman Elliot LLP fournissent des conseils juridiques au CN.

BofA Securities et Morgan Stanley & Co. LLC agissent à titre de conseillers financiers du KCS. Wachtell, Lipton, Rosen & Katz, Baker & Miller PLLC, Davies Ward Phillips & Vineberg LLP, WilmerHale et White & Case, S.C. fournissent des conseils juridiques au KCS.

À propos du CN
Le CN est un chef de file mondial du transport et un partenaire commercial majeur. Essentiel à l’économie, aux clients et aux collectivités qu’il dessert, le CN achemine annuellement en toute sécurité plus de 300 millions de tonnes de ressources naturelles, de produits manufacturés et de produits finis partout en Amérique du Nord. En tant que seul chemin de fer à relier les côtes est et ouest du Canada au sud des États-Unis par un réseau ferroviaire de 19 500 milles (31 382 km), le CN et ses filiales contribuent à la prospérité des collectivités et au commerce durable depuis 1919. Le CN maintient son engagement à l’égard des programmes de responsabilité sociale et de l’environnement.

À propos du KCS
Établi à Kansas City, dans le Missouri, le Kansas City Southern (KCS) (NYSE : KSU) est une société de portefeuille du secteur des transports qui possède des investissements ferroviaires aux États-Unis, au Mexique et au Panama. Son principal actif aux États-Unis est la Kansas City Southern Railway Company, qui dessert le centre et le centre sud du pays. À l’échelle internationale, ses actifs incluent le Kansas City Southern de Mexico, S.A. de C.V., qui dessert le nord-est et le centre du Mexique ainsi que les villes portuaires de Lázaro Cárdenas, Tampico et Veracruz, et une participation de 50 % dans la Panama Canal Railway Company, qui offre des services de transport marchandises et voyageurs d’un océan à l’autre le long du canal de Panama. Les actifs ferroviaires du KCS en Amérique du Nord et ses alliances stratégiques avec d’autres partenaires ferroviaires nord-américains constituent des éléments fondamentaux d’un réseau ferroviaire unique qui relie les centres commerciaux et industriels des États-Unis, du Mexique et du Canada. Pour de plus amples renseignements sur le KCS, visitez le site www.kcsouthern.com.

Énoncés prospectifs
Certains énoncés compris dans le présent communiqué constituent des « énoncés prospectifs » au sens de l’expression forward-looking statements de la loi des États-Unis intitulée Private Securities Litigation Reform Act of 1995 et aux termes de lois canadiennes sur les valeurs mobilières, de même que les énoncés, fondés sur l’évaluation et les hypothèses de la direction et accessibles au public portant sur le KCS, concernant l’opération proposée entre le CN et le KCS, les avantages attendus découlant de l’opération proposée, et les occasions futures pour la société issue du regroupement. Par leur nature, les énoncés prospectifs comportent des risques, des incertitudes et des hypothèses. Le CN met le lecteur en garde contre le fait que ses hypothèses pourraient ne pas s’avérer et qu’en raison de la conjoncture économique actuelle, ces hypothèses, qui étaient raisonnables au moment où elles ont été formulées, comportent un degré plus élevé d’incertitude. Les énoncés prospectifs peuvent se reconnaître à l’emploi de termes comme « croit », « prévoit », « s’attend à », « présume », « perspective », « planifie », « vise » ou d’autres termes semblables.

Les énoncés prospectifs ne sont pas des garanties de rendement futures et comportent des risques, des incertitudes et d’autres facteurs qui peuvent faire en sorte que les résultats, le rendement ou les réalisations réels de CN, ou de la société issue du regroupement, soient sensiblement différents des perspectives ou des résultats, du rendement ou des réalisations futurs contenus implicitement dans ces déclarations. Par conséquent, il est conseillé aux lecteurs de ne pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Les facteurs de risque importants qui pourraient avoir une incidence sur les énoncés prospectifs contenus dans la présente présentation comprennent, sans s’y limiter : l’issue de toute opération possible entre le CN et le KCS, y compris la possibilité que l’opération soit rejetée ou que les modalités d’une entente définitive soient sensiblement différentes de celles qui sont décrites; les incertitudes quant à la coopération du KCS avec le CN à l’égard de l’opération proposée; la capacité des parties de réaliser l’opération proposée; les conditions de réalisation de l’opération proposée; le fait que les approbations réglementaires requises pour l’opération proposée puissent ne pas être obtenues aux conditions prévues ou selon le calendrier prévu, ou pas du tout; l’endettement du CN, y compris l’endettement important que le CN prévoit contracter et prendre en charge dans le cadre de l’opération proposée et la nécessité de générer des flux de trésorerie suffisants pour le service et le remboursement de cette dette; la capacité du CN de répondre aux attentes concernant le calendrier, la réalisation et le traitement comptable et fiscal de l’opération proposée; la possibilité que le CN ne soit pas en mesure de réaliser les synergies et les efficacités opérationnelles attendues dans les délais prévus, ou pas du tout, et d’intégrer avec succès les activités du KCS à celles du CN; le fait que cette intégration peut être plus difficile, plus longue ou plus coûteuse que prévu; le fait que les coûts d’exploitation, la perte de clients et les perturbations commerciales (y compris, sans s’y limiter, les difficultés à maintenir les relations avec les employés, les clients ou les fournisseurs) peuvent être plus importants que prévu à la suite de l’opération proposée ou de l’annonce publique de l’opération proposée; le fait que le maintien en fonction de certains employés clés du KCS peut être difficile; la durée et l’incidence de la pandémie de COVID-19, la conjoncture économique et commerciale générale, en particulier dans le contexte de la pandémie de COVID-19; la concurrence sectorielle; l’inflation et les fluctuations des taux de change et d’intérêt; les changements de prix des carburants; les faits nouveaux législatifs et/ou réglementaires; la conformité aux lois et aux règlements sur l’environnement; les mesures prises par les organismes de réglementation; l’incidence défavorable d’une résiliation ou révocation par le gouvernement mexicain de la concession KCS de Mexico, S. A. de C.V.; l’augmentation des charges relatives à l’entretien et à l’exploitation; les menaces à la sécurité; la dépendance à l’égard de la technologie et les risques de cybersécurité connexes; les restrictions au commerce ou les modifications aux ententes de commerce international; le transport de matières dangereuses; les différents événements qui pourraient perturber l’exploitation, y compris les barrages illégaux sur les réseaux ferroviaires et les événements naturels comme les intempéries, les sécheresses, les incendies, les inondations et les tremblements de terre; les changements climatiques; les négociations syndicales et les interruptions de travail; les réclamations liées à l’environnement; les incertitudes liées aux enquêtes, aux poursuites ou aux autres types de réclamations et de litiges; les risques et obligations résultant de déraillements; l’échéancier et la réalisation des programmes de dépenses en immobilisations; de même que les autres risques décrits de temps à autre de façon détaillée dans des rapports déposés par le CN auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières au Canada et aux États-Unis. Pour une description des principaux facteurs de risque se rapportant au CN, on peut consulter le Rapport de gestion dans le Rapport annuel et les rapports intermédiaires, la Notice annuelle et le formulaire F-40 du CN, déposés auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières au Canada et aux États-Unis et disponibles sur le site Web du CN. D’autres risques susceptibles d’avoir une incidence sur les résultats d’exploitation du KCS figurent à la partie I, section 1A intitulée « Risks Related to KCS’s Operations and Business », du rapport annuel du KCS sur les résultats d’exploitation du KCS sur formulaire 10-K pour l’exercice terminé le 31 décembre 2020, ainsi que dans d’autres documents déposés par le KCS auprès de la Securities and Exchange Commission (« SEC ») des États-Unis.

Les énoncés prospectifs sont fondés sur l’information disponible à la date où ils sont formulés. Le CN n’assume aucune obligation de mettre à jour ou de réviser les énoncés prospectifs pour tenir compte d’événements futurs ou de changements de situations ou de croyances, à moins que ne l’exigent les lois applicables sur les valeurs mobilières. Si le CN décidait de mettre à jour un énoncé prospectif, il ne faudrait pas en conclure qu’il fera d’autres mises à jour relatives à cet énoncé, à des questions connexes ou à tout autre énoncé de nature prospective.

Mesures non conformes aux PCGR
Le CN présente ses résultats financiers selon les principes comptables généralement reconnus (PCGR) aux États-Unis. Le CN utilise également dans le présent communiqué des mesures de calcul non conformes aux PCGR qui ne sont pas définies de façon normalisée en vertu des PCGR. Le présent communiqué contient également des mesures de calcul non conformes aux PCGR qui ne sont pas définies de façon normalisée en vertu des PCGR (bénéfice par action, bénéfice par action dilué rajusté, BAIIA et un ratio de levier financier, soit le ratio capitaux empruntés rajustés/BAIIA rajusté). Il n’est pas pratique de rapprocher, sans efforts déraisonnables, ces mesures de calcul prospectives avec les mesures conformes aux PCGR les plus comparables (BPA dilué, bénéfice net et ratio de la dette à long terme au bénéfice net, respectivement), en raison de variables inconnues et de l’incertitude liée aux résultats futurs. Se reporter à la note sur les énoncés prospectifs ci-dessus pour de plus amples renseignements.

Aucune offre ni sollicitation
Le présent communiqué ne constitue pas une offre de vente ni une sollicitation d’une offre d’achat des titres, ni une sollicitation de vote ou d’approbation, et aucune vente de ces titres n’interviendra dans un territoire où une telle offre, une telle sollicitation ou une telle vente serait illégale avant que les titres soient inscrits ou que leur placement soit permis en vertu des lois sur les valeurs mobilières du territoire en question. Aucun placement de titres ne sera fait sauf au moyen d’un prospectus satisfaisant aux exigences de l’article 10 de la loi intitulée Securities Act of 1933, telle qu’elle peut être modifiée.

Renseignements supplémentaires et où les trouver
Dans le cadre de l’opération proposée, le CN déposera auprès de la SEC une déclaration d’inscription sur formulaire F-4 pour inscrire les actions devant être émises. La déclaration d’inscription comprendra une circulaire de sollicitation de procurations préliminaire du KCS qui, une fois complétée, sera envoyée aux actionnaires du KCS afin d’obtenir leur approbation des propositions relatives à la fusion. Le présent communiqué ne remplace pas une circulaire de sollicitation de procurations, une déclaration d’inscription ou un autre document que le CN et/ou le KCS peut déposer auprès de la SEC ou des organismes de réglementation des valeurs mobilières compétents au Canada relativement à l’opération proposée.

LES INVESTISSEURS ET LES PORTEURS DE TITRES SONT PRIÉS DE LIRE LA OU LES CIRCULAIRES DE SOLLICITATION DE PROCURATIONS, LA OU LES DÉCLARATIONS D’INSCRIPTION, LA DÉCLARATION D’OFFRE PUBLIQUE D’ACHAT, LE PROSPECTUS ET TOUT AUTRE DOCUMENT PERTINENT DÉPOSÉS AUPRÈS DE LA SEC OU DES ORGANISMES DE RÉGLEMENTATION DES VALEURS MOBILIÈRES COMPÉTENTS AU CANADA DANS LEUR INTÉGRALITÉ DÈS QU’ILS SERONT DISPONIBLES, LE CAS ÉCHÉANT, CAR ILS RENFERMERONT DES RENSEIGNEMENTS IMPORTANTS SUR LE CN, LE KCS ET LES OPÉRATIONS PROPOSÉES. La ou les circulaires de sollicitation de procurations définitives, la déclaration d’inscription ou le ou les prospectus et autres documents déposés par le CN et le KCS (lorsqu’ils seront disponibles) seront envoyés par la poste aux actionnaires du CN et/ou du KCS, s’il y a lieu. Les investisseurs et les porteurs de titres pourront obtenir des exemplaires de ces documents (lorsqu’ils seront disponibles) et des autres documents déposés auprès de la SEC et des organismes de réglementation des valeurs mobilières compétents au Canada par Cn sans frais aux adresses www.sec.gov et www.sedar.com. Des exemplaires des documents déposés par le CN (lorsqu’ils seront disponibles) pourront également être obtenus sans frais en accédant au site Web du CN à l’adresse www.cn.ca. Des exemplaires des documents déposés par le KCS (lorsqu’ils seront disponibles) pourront également être obtenus sans frais en accédant au site Web www.investors.kcsouthern.com, sur demande écrite adressée à l’attention du secrétaire général du KCS au 427 West 12th Street, Kansas City, Missouri 64105 ou en communiquant avec le bureau du secrétaire général par téléphone, au 1 888 800-3690, ou par courriel, à l’adresse corpsec@kcsouthern.com.

Participants
Le présent communiqué n’est pas une sollicitation de procurations ni ne remplace une circulaire de sollicitation de procurations ou d’autres documents qui peuvent être déposés auprès de la SEC ou des organismes de réglementation des valeurs mobilières compétents au Canada. Cependant, le CN, le KCS et certains de ses administrateurs, membres de la haute direction et autres membres de la direction et employés pourraient être considérés comme des participants à la sollicitation de procurations à l’égard de l’opération proposée. Les renseignements portant sur les membres de la haute direction et les administrateurs du CN peuvent être consultés dans la Circulaire de sollicitation de procurations 2021 de celui-ci, datée du 9 mars 2021, ainsi que dans son Rapport annuel 2020 sur formulaire F-40 déposé auprès de la SEC le 1er février 2021 qui sont, dans chaque cas, disponibles sur son site Web à l’adresse www.cn.ca/investisseurs/ et aux adresses www.sec.gov et www.sedar.com. Les renseignements portant sur les membres de la haute direction et les administrateurs du KCS peuvent être consultés sur le site Web de l’entreprise à l’adresse www.kcsouthern.com, ainsi que dans son Rapport annuel 2020 sur formulaire 10-K déposé auprès de la SEC le 29 janvier 2021 qui est disponible aux adresses www.investors.kcsouthern.com et www.sec.gov. Des renseignements supplémentaires concernant les intérêts de ces participants éventuels seront inclus dans les déclarations d’inscription, circulaires de sollicitation de procurations, déclarations d’offre publique d’achat et autres documents déposés auprès de la SEC ou des organismes de réglementation des valeurs mobilières compétents au Canada lorsqu’ils seront disponibles. Ces documents (lorsqu’ils seront disponibles) peuvent être obtenus sans frais sur le site Web de la SEC à l’adresse www.sec.gov et à l’adresse www.sedar.com, selon le cas.

Sources:

Médias : CN
Canada
Mathieu Gaudreault
Affaires publiques et relations avec les médias du CN
514 249-4735
Mathieu.Gaudreault@cn.ca

Longview Communications & Public Affairs
Martin Cej
403 512-5730
mcej@longviewcomms.ca

États-Unis
Brunswick Group
Jonathan Doorley / Andrew Spinelli
(917) 459-0419 / (312) 468-7431
jdoorley@brunswickgroup.com
aspinelli@brunswickgroup.com

Médias : KCS
C. Doniele Carlson
Communications d’entreprise et affaires communautaires du KCS
816 983-1372
dcarlson@kcsouthern.com

Joele Frank, Wilkinson Brimmer Katcher
Tim Lynch / Ed Trissel
212 355-4449
Investisseurs : CN
Paul Butcher
Vice-président
Relations avec les investisseurs
514 399-0052
investor.relations@cn.ca

Investisseurs : KCS
Ashley Thorne
Vice-présidente
Relations avec les investisseurs
816 983-1530
athorne@kcsouthern.com

MacKenzie Partners, Inc.
Dan Burch / Laurie Connell
212 929-5748 / 212 378-7071
← Retourner