KCS Community | Continent Connecté
KCS Logo

Continent Connecté

Plus Sûr. Plus Rapide. Plus Propre. Plus Fort.

À la collectivité du KCS

Au CN, nous estimons que le parcours est tout aussi important que la destination. Dans le secteur ferroviaire, cela signifie acheminer les marchandises de nos clients du point d’origine jusqu’à la destination de façon sécuritaire, rentable et fiable, dans le respect de l’environnement et des collectivités que nous desservons. Dans le monde des affaires, cela signifie agir de manière équitable et honnête, dans le respect des gens et des processus.

Nous sommes en vive compétition avec le Canadien Pacifique (CP) pour l’acquisition du Kansas City Southern (KCS). Nous estimons que notre offre est meilleure que celle du CP, que nous pouvons être un meilleur partenaire pour le KCS et tous ses intervenants, et qu’un regroupement CN-KCS représente la meilleure solution pour les expéditeurs et l’économie nord-américaine.

Nous sommes également d’avis que ceux qui paient pour faire transporter des marchandises sur nos voies ferrées devraient avoir leur mot à dire sur l’issue de cette situation. C’est pourquoi nous avons demandé à l’organisme de réglementation de notre secteur, le Surface Transportation Board (STB), d’appliquer à l’opération que nous proposons une norme d’examen réglementaire plus élevée, dite de « concurrence améliorée », au lieu de la norme inférieure d’avant 2001 qu’a demandée le CP.

Nous voulons savoir ce que les clients pensent, et nous sommes convaincus que ce qu’ils entendront leur plaira. Depuis le lancement de notre offre, plus de 600 clients, fournisseurs, exploitants portuaires, élus et autres intervenants clés ont écrit au STB pour appuyer un regroupement CN-KCS.

Enfin, nous pensons que les faits sont importants et que de bons processus mènent à des résultats probants. Et c’est pourquoi nous nous sentons obligés de rétablir les faits sur certaines des prétendues « vérités » que le CP a diffusées en vue de semer la confusion à l’égard de notre offre manifestement supérieure. Voici donc quelques faits :

  • Un plus grand choix se traduit par une concurrence accrue, des coûts inférieurs et un meilleur service. Un regroupement CN-KCS offrira aux clients plus de liaisons et plus de choix, qui s’accompagnent de nouvelles options de points d’accès. Cela comprend 22 points d’accès de classe 1 additionnels, 5 ports et 10 terminaux de barges pour la chaîne d’approvisionnement des clients du KCS. Un regroupement CP-KCS n’offre rien de tout cela.
  • Le CN conservera tous les choix d’itinéraires existants. Nous nous engageons à préserver les options d’itinéraires en gardant tous les points d’accès actuels ouverts et en fournissant des mesures de protection contre les goulots d’étranglement. Cela permet aux clients de choisir les options d’itinéraire et de transport qui répondent le mieux à leurs besoins.
  • Le CN crée de nouvelles options d’expédition. Le CP veut vous faire croire qu’un regroupement CN-KCS nuirait à la concurrence dans l’axe d’expédition nord-sud. Ce n’est tout simplement pas vrai. Un regroupement CN-KCS ferait concurrence à plusieurs chemins de fer de classe 1 exploitant pas moins de six autres itinéraires nord-sud, sans parler du trafic des barges sur le fleuve Mississippi et des plus gros transporteurs de marchandises entre tous, à savoir le trafic de camions sur les autoroutes I-35 et I-55.
  • Le CN est acquis à la cause du Kansas City Southern, et à celle de Kansas City. Nous avons un grand respect pour les gens, la culture et l’histoire du KCS. Nous sommes déterminés à maintenir le siège social du CN aux États-Unis à Kansas City, à investir dans les collectivités que nous desservons et à collaborer avec la talentueuse équipe de direction du KCS pour créer de nouveaux emplois de qualité à tous les échelons.
  • Le CN s’est engagé à mettre en œuvre des ententes appropriées avec ses clients et le STB pour répondre à toute préoccupation d’ordre concurrentiel, notamment celles qui pourraient découler du chevauchement de 1 % des voies combinées CN-KCS. Au CN, nous mettons l’accent sur les solutions.
  • Le CN a proposé une structure de fiducie de vote identique à celle du CP pour veiller à ce que le KCS puisse conserver son indépendance jusqu’à ce que les organismes de réglementation aient approuvé l’opération que le KCS choisira en définitive. Nous sommes convaincus que le STB approuvera les deux fiducies de vote et les mettra sur un pied d’égalité afin que les actionnaires du KCS puissent obtenir la meilleure valeur pour leurs actions.

Voilà les faits. Vous pouvez également en savoir plus sur cette importante opération et sur notre proposition supérieure sur le site www.connectedcontinent.com/fr.

Le CN fait partie de la trame du cœur industriel des États-Unis depuis des décennies, grâce aux intégrations hautement réussies du Wisconsin Central, de l’Illinois Central, de l’EJ&E et d’autres chemins de fer américains emblématiques. Nous espérons pouvoir compter sur votre soutien afin que le CN et le KCS puissent entamer ensemble la prochaine phase du processus visant à créer le premier chemin de fer du 21e siècle.

Salutations distinguées,

Jean-Jacques RuestRob Reilly
PDGChef de l’exploitation
CNCN